Le boulevard Dugommier a été sérieusement remodelé ces dernières années. Les maisons à 2 étages qui ont disparu n’ont rien d’exceptionnel. Leur disparition, les unes après les autres et la construction d’immeubles de 6 étages alignés les un aux autres transforme ce quartier hétéroclite en espace aseptisée.

En attente de quelque chose

Cet immeuble à deux étages situé à l’angle du Boulevard Dugommier et Avenue Thiers est ‘en attente’. De quoi, on ne sait pas trop. Il paraît inhabité depuis plusieurs années. Le bâtiment d’origine est typique de ce qu’on trouvait souvent dans ce quartier il y a même un vingtaine d’années. Un rez-de-chaussée commercial a été rajouté (années 60 ?), probablement en remplaçant le jardin.

Le magasin à droite de la porte d’entrée a été successivement un vendeur de matelas et un magasin de hauts-parleurs. Maintenant il est vide, la grille baissée et poussièreuse. Le vitre à gauche de la porte est régulièrement redécoré par des affiches politiques et commerciales. Souvent (mais pas toujours), ces signes indiquent qu’un permis de construire est en préparation quelque part.

Photo prise le 10/09/2018.

07 octobre 2018

07 octobre 2018

Deux jours plus tard, de nouvelles affiches apparaissent, pour un concert (image de gauche). Quinze jours plus tard, le Parti communiste français exige qu’on nous rende noutre argent (image de droite).